Nous l’avons trouvée!

Notre maison de rêve, notre tranquillité, notre campagne! Un grand terrain, 4 chambres, près d’une école primaire, entièrement rénovée il y a quelques années, la perle idéale (sur photos du moins). Le hic? Toujours pas d’emploi dans la région pour le moment… Bon l’Homme a deux possibilités en attente, mais justement en attendant, ne soyons pas fous et attendons avant de signer une offre d’achat!
C’est bien nous ça, on ne fait rien comme les autres. Autant Homme est du type rationnel à ne pas faire de folies et a réfléchir rationnellement toute décision avant de s’arrêter sur un choix final, nous voilà déjà en train de penser à l’emménagement: où sera situé le jardin (autofertile il va sans dire!), si l’entrée sera pavée et quelle dimension fera notre chambre froide dans le sous-sol qui restera à aménager complètement, les fondations étant neuves d’il y a quelques années.
La maison ne permettra peut-être pas notre rêve de transformation alimentaire en premier lieu… mais un grand terrain et un garage/grange sur celui-ci nous permettra de commencer petit, pour nous seulement au début et ensuite de voir si nous avons les capacités et l’intérêt de continuer. Ensuite, nous pourrons faire des projets! De plus, la propriété est située dans un zone agricole et possède des droits acquis pour l’élevage d’animaux. Avec les enfants on a déjà trouvé le nom de nos deux futures poules (pas plus pour débuter!)
Homme est convaincu qu’étant donné la municipalité dans laquelle est située la maison de rêve, elle ne sera pas vendue tout de suite, et moi en tant que bonne anxieuse qui se respecte, j’ai peur qu’on se fasse voler notre rêve entre les mains!
Mais Homme a sans doute raison, bien que située pas très loin de deux grands centres de la région, 20 minutes d’un côté et 30 de l’autre, ce n’est pas un endroit si attrayant en terme de marché immobilier! Et la vérité est que nous sommes loin d’être prêts à déménager. La grande commence l’école dans deux semaines et déménager au milieu de l’année scolaire ce serait à éviter, de mon côté la saison forte au travail commence elle aussi dans deux semaines et se terminera à la fin mai.
Mais nous y pensons, nous en parlons à tous les jours. Nous avons même identifiées quelques rénovations à faire à notre maison actuelle pour faciliter sa mise en marché… parce qu’avant de penser à partir il faudra penser à vendre!
J’ai déjà hâte! En attendant pour me contenir un peu, je lis des livres de jardinage, je prends des notes et je visualise mon futur jardin!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s