Synesthésie et réflexions sur l’hérédité

Je lis beaucoup.

En général je lis beaucoup mais depuis le début septembre, j’ai du lire plus que pendant tout le reste de l’année. Et plus on lit, plus on a de chances de tomber sur des trucs intéressants mais sur des bêtises aussi. Et j’en ai lu des deux sortes, croyez moi!

J’ai dernièrement pu mettre un mot sur quelque chose que je vis depuis que je suis toute petite: la représentation visuelle des concepts. La synesthésie. Depuis que je sais compter et que je connais mon alphabet, les lettres et les chiffres ont chacun une position bien définie dans l’espace. Les chiffres se promènent, en angles et en courbes et « montent » en serpentins plus ils augmentent. Quand je pense à un nombre en particulier, je ne le vois pas représenté par les chiffres qui le composent tel qu’écrit sur une feuille, mais plutôt je vois sa place dans « l’échelle » mentale que je me suis fait des nombres. Étrange n’est-ce pas? Je me rends compte aujourd’hui que c’est étrange, mais pour moi ça a toujours été comme ça. Je ne m’étais jamais fait la réflexion que pour d’autres il pouvait en être autrement.

Voici quelques articles intéressants à ce sujet:
http://synestheorie.fr/synesthesie/#.Vi5nhn4vfIU
https://fr.wikipedia.org/wiki/Synesth%C3%A9sie#Synesth.C3.A9sie_num.C3.A9rique
http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/415583/la-quatrieme-dimension-des-sens

On apprend aussi que la synesthésie pourrait être plus présente que les autistes que chez les neurotypiques. Je me demande si ça pourrait avoir un lien avec les hyper/hyposensibilités. Comme si le mélange de plusieurs sens sollicités par un seul stimulus pouvait causer une surcharge sensorielle et expliquer des crises?

Malheureusement (ou heureusement) je ne peux pas voir ce qui se passe dans la tête de Garçon, peut-être un jour sera-t-il capable de m’exprimer ce qu’il ressent mais pour l’instant, c’est très difficile pour lui de le faire.

Toutes mes lectures et recherches m’amènent à découvrir beaucoup de choses.  Beaucoup de choses sur Garçon mais aussi sur moi-même. En lisant des blogs et des profils de femmes adultes ayant un TSA, je dois dire que je m’y retrouve beaucoup, dans mes difficultés sociales plus particulièrement, mais aussi dans certaines manies que j’ai. Ce qui me pousse à me poser des questions sur l’autisme et l’hérédité. Certains chercheurs disent qu’il n’y a pas de lien. D’autres supposent que l’autisme est héréditaire mais soutiennent que c’est difficile à prouver puisque beaucoup d’autistes n’ont pas d’enfant.

Qu’en est-il de toutes ces personnes limites? Je me considère ainsi. Je n’ai jamais eu de caractéristiques assez fortes pour nuire à mon quotidien, enfin, tout est relatif, mais généralement je vis plutôt bien et j’ai appris à vivre avec mes difficultés sociales. Aux tests diagnostiques, selon ma connaissance, je me classerais probablement juste sur la ligne entre neurotypique et autiste… est-ce que ça aurait pu avoir une influence sur Garçon? Et si c’était le cas, est-ce que ça pourrait influencer sur mes filles aussi? Ou suis-je seulement dans une quête d’un responsable pour le TSA de Garçon? Est-ce que ça serait du déni?

Je n’ai pas de réponses, mais beaucoup de questions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s