De moins bonnes nouvelles

Quelle tendance prendra ce blog dans les prochains mois, les prochaines années? Quand je l’ai créé je voulais surtout parler de notre désir de néo-ruralité mais voici que la réalité me rattrape. J’ai envie, et besoin, de parler d’un sujet important qui me touche ces temps-ci. Mon Garçon.

Mon Garçon avait plusieurs difficultés depuis qu’il est tout petit: retard de langage, trouble de comportement, trouble d’opposition, rigidité, hypersensibilité aux bruits, difficultés diverses lors des repas et du sommeil. Nous l’avons d’abord fait évaluer et suivre en orthophonie, mais à la fin du suivi de quatre mois (uniquement quatre mois offerts au CLSC en première ligne) son orthophoniste a présenté le dossier de Garçon a l’équipe multidisciplinaire de développement du CLSC en constatant certains des problèmes nommés plus haut. Quelques mois plus tard, en juillet dernier, les évaluations commençaient. Le diagnostic est finalement tombé la semaine dernière: Trouble du spectre de l’autisme.

À l’annonce du diagnostic, j’ai été anéantie. Quel choc! Mon Garçon! Celui que j’aime appeler l’homme de ma vie, avait un handicap. L’horreur, l’incompréhension, le déni: c’est impossible! Ils ont du se tromper, il ne correspond pas à telle ou telle caractéristique du trouble… c’est vrai. Après tout, on dit qu’il n’y a pas deux autistes identiques. C’est vrai aussi que son trouble est probablement de niveau léger seulement, on devrait en savoir plus bientôt à ce sujet, lorsqu’il vieillira un peu. Garçon n’a aucune déficience intellectuelle, juste beaucoup de difficulté à s’organiser dans ses tâches et activités, et ce, malgré qu’il excelle dans certaines domaines comme les constructions, associations, casse-têtes, etc. Sa plus grosse difficulté réside au plan social. Il est très malhabile dans ses relations interpersonnelles. Il aimerait jouer avec des amis mais ne sait pas comment s’y prendre et gaffe souvent, surtout lorsque l’ami en question ne souhaite pas jouer exactement comme Garçon le voudrait.

Mon petit coeur! Beaucoup d’embûches en vue sur notre route mais on espère malgré tout pouvoir l’aider, surtout avec le soutien qu’on devrait avoir maintenant qu’on a des mots sur son « problème ». Je n’aime pas du tout ce mot, disons plutôt sa différence car c’est vrai qu’il est différent des autres, mais après tout qui ne l’est pas? C’est sans doute pour cette raison que je préfère ce terme.

Garçon a vu les photos de la maison Coup de Coeur et l’a beaucoup aimée. Il nous a répéter sans arrêt le soir suivant « Mais moi je veux déménager dans la nouvelle maison!! » Toujours aussi neutre dans ses réactions! hihi

Tellement de choses à raconter!

Que je devrai en faire plusieurs posts 🙂

Des nouvelles concernant la recherche de maison idéale. Nous avons continué nos visites en tant que futurs propriétaires prévenants qui ne souhaitons pas déménager en un coup de tête mais bien choisir LA maison idéale pour toute la famille. Dimanche dernier, il y avait une visite libre, alors nous en avons profité pour faire garder les enfants et prévoir 3 visites dans la même journée. Inutile de dire que le soir, nous étions complétement vidés! Par contre, nous avons trouvé une jolie maison moitié centenaire – moitié neuve (oui, oui ça se peut!) qui nous a tombé dans l’oeil. Un vrai coup de coeur. Pourquoi je dis que la maison est moitié-moitié? L’ancienne partie a été construite il y a plus de cent ans. Par contre, il y a environ 10 ans, la maison a été agrandie et une nouvelle partie a été ajouté à l’arrière de celle-ci. Elle compte maintenant 4 grandes chambres, une cuisine avec planchers d’origine et vieille cuisinière Bélanger, un salon qui doit faire le double de notre salon actuel avec un poêle et 6 grandes fenêtre! Une cour arrière à faire rêver avec des miliers de fleurs, un jardin et des plants de framboises et de mûres. Elle est située en zonage agricole avec un terrain de 30000 pieds carrés environ et un garage/atelier. Un endroit idéal! Le seul hic? Pas d’école accessible à pieds et la cuisine n’est pas parfaite. Elle aurait besoin d’une armoire supplémentaire et d’un ilot pour convenir à mes critères.
Mais nous avons tout de même été conquis, par la cour et l’intérieur.. Si bien que nous tendons vers l’idée de faire une offre d’achat prochainement. Mais nous irons encore en visiter demain pour nous assurer. On ne déracine pas trois enfants si rapidement, on veut s’assurer que ce soit vraiment la meilleure des solutions.
Il restera aussi à connaître un peu mieux la municipalité dans laquelle elle se trouve pour s’assurer qu’on y trouve les services voulus ou du moins, dans une municipalité voisine, parce que rouler 20km pour une pinte de lait ou une bouteille d’acétaminophène pour enfant le soir, ça n’intéresse personne!

Alors voilà, on se croise les doigts pour la suite!

Revirement de situation!

Et oui, on ne s’y attendait pas du tout mais l’offre perdue a refait surface, et c’est signé! Oui, oui Homme a signé pour un super emploi dans une autre région administrative 😉 Ça lui prendra environ 1h15 pour aller travailler matin et soir d’ici à qu’on déménage. Notre projet de quitter la ville devient donc de plus en plus réel!

À ce sujet, nous sommes allés visiter la maison de rêve hier. La maison est sensiblement représentative de ce qu’on voyait sur les photos de l’annonce. Les pièces paraissent un peu plus petites en vrai que sur les photos mais on s’y attendait. Par contre, au niveau de l’espace extérieur je suis restée un peu sur ma faim. Le terrain est immense mais étrangement disposé. Il y a aussi un énorme garage, lequel on se demande, nous servirait à quoi. On a bien quelques idées et projets mais nous ne savons pas si c’est réaliste et réalisable.
À l’entrée du village, on sent bien qu’on est en campagne. Les maisons sont de plus en plus vieilles en approchant le centre, collées les unes sur les autres, sans vraiment d’espace vert entre elles. On note au moins une résidence pour personnes âgées et la moyenne d’âge ne semble pas très jeune 😉 mais ça c’est aussi normal pour un petit village. En arrivant dans l’entrée de la maison on se fait observer sans gêne par les voisins. « Mais qui sont ces étranges en visite à la maison à vendre? » Hihi comme nous avons déjà été les étranges dans un village il y a de ça une dizaine d’années ça ne nous dérange pas trop par contre. Ça ajoute au charme de la place!
Alors pour l’environnement la cour est plutôt intime. Elle forme un espèce de carré avec un côté plus long, comme un L. Une grande haie de thuyas côté gauche qui cache complètement ce qui se trouve derrière. Y a-t-il un voisin? Aucune idée de le savoir à première vue, ce qui est une bonne chose. Côté droit, il y a une boucherie avec un fumoir collé sur « notre » terrain. On y fumait quelque chose hier et nous n’avons pas senti d’odeur quelconque, donc c’est bon signe. Il y a un accès de terre séparé qui mène au garage à l’arrière et une entrée asphaltée de l’autre côté. La maison n’est pas du tout collée sur la rue, le terrain est plutôt grand à l’avant avec de grands arbres. Ce qui impressionne surtout c’est le rocher. La maison est construite dans le roc et on trouve un énorme rocher sur le côté droit de celle-ci, et un rocher qui fait la lisière arrière du terrain sur toute sa largeur. Il y pousse toutes sortes de plantes sauvages, des « mauvaises herbes » comme diraient certains. Je ne suis pas grimpée sur le rocher à l’arrière mais j’aurais pu, comme celui-ci fait partie du terrain on pourrait même l’aménager à notre goût. Homme parlait même d’y poser des prises d’escalade pour les enfants ce qui serait drôlement amusant! *Le rocher n’est pas *si* haut que ça et est plutôt en pente et non à pic 😉
Ensuite sur le côté gauche du garage il y a beaucoup d’espace, assez pour y faire un grand potager et même y construire un poulailler. Par contre, j’aurais peut-être tendance à construire celui-ci soit derrière le garage ou à droite du garage, près du fumoir voisin.

Il y a de beaux arbres sur toute la lisière du terrain mais l’aménagement extérieur a été laissé pour compte et on comprend bien pourquoi. La maison est en rénovation depuis 2008! Tout a été refait à l’intérieur: fondations, électricité, plomberie, murs, escaliers, toiture, etc. L’extérieur est donc uniquement fonctionnel. On devrait y ajouter notre petite touche pour le rendre joli 🙂

Somme toute, on a été plutôt satisfaits de notre visite. Reste à savoir si on est prêts à faire le grand saut. Oui on en parle, oui on en a envie mais il reste toujours une petite crainte de l’inconnu. Pour moi, je ne suis pas trop inquiète… c’est pour les enfants que j’ai toujours une petite hésitation. Aujourd’hui c’était la rentrée et la Grande était tellement heureuse d’être dans la même classe que sa meilleure amie pour la 3e année de suite! Un déménagement impliquerait de séparer de ses amies, de tout ce qu’elle connaît… elle s’en ferait d’autres on le sait bien mais ça resterait une étape difficile pour elle. On veut toujours le mieux pour nos enfants!
On pense finalement aller visiter d’autres maisons dans le but de comparer et d’être plutôt certains de notre choix.

Et notre maison dans tout ça? Hier soir on a commencé à couleur dans le salon-cuisine. Un beau gris sur deux murs, découpage et rouleau pour une première couche. Ça change le style c’est complétement fou! Et beaucoup plus beau que ce que c’était 🙂 Homme devait continuer aujourd’hui. On doit ensuite contacter un peintre pour faire notre plafond et un des murs qui est trop haut pour le faire nous-même. Avec un peu de chance, la peinture sera terminée d’ici l’entrée en fonction de l’Homme dans son nouvel emploi: le 14 septembre! 🙂

Une de perdue… une de trouvée?

Homme a eu des nouvelles négatives concernant un des emplois, mais quelques jours plus tard, un appel concernant un autre emploi, encore mieux situé par rapport à la maison de rêve! Inutile de dire qu’on se croise les doigts pour que ça fonctionne.

La routine reprend sa place. L’école recommence la semaine prochaine pour la Grande. Est-ce que ce sera sa dernière année à cette école? À suivre 🙂 Garçon lui entame sa dernière année au CPE dans le groupe des finissants puisqu’il doit entrer en maternelle l’an prochain. Vous avez compris, ce serait donc l’année idéale pour déménager avant son entrée à l’école.

En attendant un nouvel emploi ne pensez pas qu’Homme chôme à la maison. Oh non, il s’est lancé dans la peinture de notre cuisine-salle-à-manger-salon. On en profite aussi pour changer les portes de placard qui avaient grand besoin d’amour. C’est fou comment passer d’une porte jaunie et bosselée à une belle porte blanche à caissons peut changer le look d’une pièce!  Nous sommes donc en home staging, ce qui n’est pas une mauvaise chose puisque la peinture datait déjà d’environ 7-8 ans et n’était plus à notre goût du jour. Il faut dire qu’on n’a jamais pris le temps de « décorer » la maison, nous contentant de placer des meubles à tel endroit parce qu’on avait besoin d’un meuble à cet endroit. Par contre, une fois les nouvelles couleurs en place je suis certaine que ça nous mènera à repenser la décoration des murs et autres détails du genre.
Et si jamais le projet ne fonctionnait pas que je me surprends à me demander… bien sur je serais très déçue, Homme aussi et même la Grande qui a hâte d’avoir des poules et un chien(!). Mais au moins tout ce beau projet nous aura permis de remettre notre maison en ordre et de s’y retrouver un peu plus.

Nous l’avons trouvée!

Notre maison de rêve, notre tranquillité, notre campagne! Un grand terrain, 4 chambres, près d’une école primaire, entièrement rénovée il y a quelques années, la perle idéale (sur photos du moins). Le hic? Toujours pas d’emploi dans la région pour le moment… Bon l’Homme a deux possibilités en attente, mais justement en attendant, ne soyons pas fous et attendons avant de signer une offre d’achat!
C’est bien nous ça, on ne fait rien comme les autres. Autant Homme est du type rationnel à ne pas faire de folies et a réfléchir rationnellement toute décision avant de s’arrêter sur un choix final, nous voilà déjà en train de penser à l’emménagement: où sera situé le jardin (autofertile il va sans dire!), si l’entrée sera pavée et quelle dimension fera notre chambre froide dans le sous-sol qui restera à aménager complètement, les fondations étant neuves d’il y a quelques années.
La maison ne permettra peut-être pas notre rêve de transformation alimentaire en premier lieu… mais un grand terrain et un garage/grange sur celui-ci nous permettra de commencer petit, pour nous seulement au début et ensuite de voir si nous avons les capacités et l’intérêt de continuer. Ensuite, nous pourrons faire des projets! De plus, la propriété est située dans un zone agricole et possède des droits acquis pour l’élevage d’animaux. Avec les enfants on a déjà trouvé le nom de nos deux futures poules (pas plus pour débuter!)
Homme est convaincu qu’étant donné la municipalité dans laquelle est située la maison de rêve, elle ne sera pas vendue tout de suite, et moi en tant que bonne anxieuse qui se respecte, j’ai peur qu’on se fasse voler notre rêve entre les mains!
Mais Homme a sans doute raison, bien que située pas très loin de deux grands centres de la région, 20 minutes d’un côté et 30 de l’autre, ce n’est pas un endroit si attrayant en terme de marché immobilier! Et la vérité est que nous sommes loin d’être prêts à déménager. La grande commence l’école dans deux semaines et déménager au milieu de l’année scolaire ce serait à éviter, de mon côté la saison forte au travail commence elle aussi dans deux semaines et se terminera à la fin mai.
Mais nous y pensons, nous en parlons à tous les jours. Nous avons même identifiées quelques rénovations à faire à notre maison actuelle pour faciliter sa mise en marché… parce qu’avant de penser à partir il faudra penser à vendre!
J’ai déjà hâte! En attendant pour me contenir un peu, je lis des livres de jardinage, je prends des notes et je visualise mon futur jardin!

C’est un départ!

Un nouveau blog pour moi. Je suis Isa, maman de 3 enfants (Grande, Garçon et Bébé), travailleuse à temps partiel et banlieusarde. Je vis avec Homme depuis maintenant 10 ans, 8 ans dans notre petite banlieue.

De grands changements vont probablement venir s’insérer dans notre petite vie tranquille au cours de la prochaine année. Homme est sur le point de changer d’emploi pour un nouveau défi à la campagne. Pas seulement la petite campagne à 30 minutes de la ville là… la grande campagne à 1h23 (selon Google) d’ici! Qu’est-ce que ça implique? Pour l’instant très peu de choses. Homme débutera le travail là-bas et fera le voyagement matin et soir (je sais…). Par contre, si tout se passe bien là-bas on projette de s’y installer. Délocaliser toute la famille, vendre notre maison de banlieue et s’acheter un petit coin de paradis dans la vraie campagne.

Il faut dire qu’on a déjà habité en milieu rural une grosse année et demie avant d’avoir les enfants. On y était pour le travail et nous étions locataires d’un petit 4 1/2 qui sentait la soupe (merci aux locataires du premier) au centre de village. Ce qu’on projette ici est plutôt différent. On est deux rêveurs. On aime beaucoup parler de nos projets. L’un d’entre eux pour Homme? Démarrer son entreprise de transformation alimentaire. Son dada? Les saucisses! De mon côté? Je suis une fille de projets et je n’en ai jamais assez. Ce que j’aimerais? Une production artisanale de produits végétaux transformés: graines, fruits et légumes séchés, vinaigrettes, huiles, etc. Pas de croissance exponentielle, juste une petite production locale qui me permettrait de profiter des beautés de la nature et viendrait assouvir mon besoin entreprenarial.

Pour l’instant, on rêve beaucoup. On regarde les maisons à vendre, on fait des recherches sur les différentes localités entourant le futur emploi. On cherche l’endroit parfait: près d’une école (idéalement accessible à pied), d’au moins quelques services tels qu’une épicerie et une pharmacie. Mais un endroit avec un assez grand terrain pour nous permettre de cultiver en petite quantité ou encore un terrain boisé pour la cueillette de champignons 🙂 Et une plus grande maison que la nôtre. Actuellement on est 5 dans une maison de 3 chambres et certains (la Grande) trouve souvent qu’on manque d’espace pour être tranquille. Aussi, si jamais on se lance dans notre projet, on aura besoin d’une section boutique! Alors, soit une annexe à la maison ou encore un bâtiment sur la terre.

Oui on rêve peut-être en couleurs… Mais il ne faut pas oublier que notre projet ne sera pas notre occupation principale et que Homme travaillera à temps plein. De mon côté, si déménagement il y a, je ne conserverai pas mon travail et pourrai me consacrer aux enfants et au projet et en plus à faire de la photo!

Ces jours-ci je fais beaucoup de recherches sur la néoruralité et j’y découvre des témoignages intéressants de personnes qui comme nous ont voulu troquer leur vie de banlieusards ou même de citadins pour la campagne et sa ruralité. De belles sources d’inspiration!